Renforcer la Résilience des Systèmes de Santé en Afrique : le Référentiel Allemand / Strengthening the Resilience of Health Systems in Africa: The German Reference Framework

In the field of health, important results have been achieved on the African continent as shown by recent data in terms of life expectancy and the availability of treatment for the major causes of morbidity. In spite of this, the recent episode of the Ebola epidemic, which required the mobilization of substantial human and financial resources, but above all international aid, shows that health systems remain vulnerable to major shocks. The current context of the Covid-19 pandemic points to the fact that many countries, particularly those on the African continent, do not seem to be prepared to absorb shocks of such magnitude. It is therefore necessary to see to what extent SDGs can be improved to take into account the pressing need to build the resilience of health systems. In this respect, Germany stands out in Europe and worldwide for its performance in managing the current Covid-19 pandemic. Within this framework, and based on data relating to the German health system, a number of proposals have been put forward for an SDG-3 that more explicitly targets the resilience of health systems across the countries of the African continent. Among other things, the aim is to increase per capita health expenditure to at least 10% of GDP per capita in the medium term, and to strengthen the ratio of hospital beds and health technicians per inhabitant by 2030. The African continent could also capitalize on the high penetration of mobile phones to resort to digital technology in order to close the gap in access to specialist medical consultations./ Dans le domaine de la santé, des résultats importants ont été obtenus sur le continent africain comme le montrent les données récentes en termes d’espérance de vie et de la disponibilité des traitements contre les grandes causes de morbidité. Malgré cela, l’épisode récent de l’épidémie d’Ebola, qui a nécessité la mobilisation de moyens humains et financiers conséquents mais surtout de l’aide internationale, montre que les systèmes de santé restent vulnérables à des chocs de grande ampleur. Le contexte actuel de la pandémie du Covid-19, met en évidence le fait que nombre de pays notamment ceux du continent africain ne semblent pas préparés à absorber des chocs d’une telle ampleur. Dès lors, il est nécessaire de voir dans quelle mesure les ODD peuvent être bonifiés de manière à prendre en considération l’impérieuse nécessité de bâtir la résilience des systèmes de santé. A ce niveau, l’Allemagne se distingue en Europe et dans le monde par ses performances dans la gestion de la présente pandémie du Covid-19. Dans ce cadre, et partant des données relatives au systèmes de santé allemand, des propositions sont formulées pour un ODD-3 qui vise plus explicitement la résilience des systèmes de santé à travers les pays du continent africain. Il s’agit entre autres de porter les dépenses de santé par habitant à au moins 10% du PIB par habitant dans le moyen terme, de renforcer le ratio lits d’hospitalisation et techniciens de santé par habitants à l’horizon 2030. Le continent africain pourrait également capitaliser sur la forte pénétration du téléphone mobile pour recourir au digital afin de combler le gap qui existe dans l’accès des populations aux consultations en médecine de spécialité.