Ramaphosa à la Tête de l’ANC: Une Cohabitation qui ne Dit pas son Nom / Ramaphosa at the helm of the ANC: A cloaked cohabitation

Cyril Ramaphosa outpassed Dlamini Zuma in the elections for replacing Jacob Zuma at the head of the ANC. Yet, his victory does not allow him to enjoy a huge success given the short gap he has recorded against the Dlamini Zuma but also given the balance of power within the decision-making bodies. However, we must bear in mind that the current President, notoriously involved in corruption cases, is still being detracted even by his own supporters. Hence, such elements raise the question of assessing the scope of recent elections including the future of Zuma as president of the Republic and hence, the future of the ANC as the dominant party in the South African political scene. This document is also available in English. / Cyril Ramaphosa a dépassé d’une courte tête Dlamini Zuma aux élections pour le remplacement de Jacob Zuma à la tête de l’ANC. Sa victoire ne lui permet pas de franchement crier au succès, aussi bien en prenant en considération l’écart qu’il a enregistré face à la perdante, qu’en tenant compte des rapport de force au sein des organes de décision. Il ne faut cependant pas perdre de vue que l’actuel président de la république, notoirement impliqué dans des affaires de corruptions reste décrié même par ses soutiens. Il se pose donc la question d’évaluer la portée des récentes élections notamment sur l’Avenir de Zuma en tant que président de la république et partant de l’avenir de l’ANC comme parti dominant de la scène politique sud-africaine".