Rôle du Régime de change Flexible dans l’ajustement Macroéconomique: cas du Maroc / The Role of a Flexible Foreign Exchange System in Macroeconomic Adjustment: The Case of Morocco

Morocco has moved towards a more flexible exchange rate system, by widening its currency fluctuation bands to +/- 2.5% around a central price. This transition will, in time, equip the Moroccan economy with a macroeconomic instrument acting as a shock absorber and facilitating rapid adjustment at lower costs. In the absence of such a mechanism, adjustment to macroeconomic shocks at times requires a contraction in demand and thereby a cyclical downturn in growth to restore external balances. Broadening the fluctuation bands is a first step towards a long-term managed floating regime that nevertheless gives the central bank an important role in smoothing out exchange rate fluctuations. [Available in English: The Role of a Flexible Foreign Exchange System in Macroeconomic Adjustment: The Case of Morocco] / Le Maroc a initié une première étape vers l’adoption d’un régime de change flexible, en élargissant les bandes de fluctuations à +/- 2,5% par rapport à un cours central. Cette transition permettrait à l’économie marocaine de se doter, à terme, d’un instrument macroéconomique qui joue le rôle d’amortisseur de choc et qui favorise un ajustement rapide et à moindre coût. A défaut de ce mécanisme, l’ajustement aux chocs macroéconomiques a, parfois, nécessité une contraction de la demande et, ainsi, un ralentissement conjoncturel de la croissance, pour restaurer les équilibres externes. L’élargissement des bandes de fluctuations constitue une première étape pour le passage vers un régime de flottement géré à long terme, qui confère toutefois un rôle important à la banque centrale pour le lissage des fluctuations du taux de change.