Projet de Recherche-Action: "Promotion d'une Gouvernance Fonciere Inclusive par l'Amelioration des Droit Foncieres des Femmes au Senegal" / “Promoting Inclusive Land Governance through the Improvement of Women's Land Rights in Senegal"

The three municipalities are all confronted with the phenomenon of LSLA but with a different level. For Darou Khoudoss and Ross Béthio this phenomenon is well established, for Toubacouta, on the other hand, it is incipient but the pressure is increasing more and more. Thus, despite the similarities, each municipality has specific characteristics regarding the level of access and control over land by women and their participation in land governance. In addition, the solutions tested had different impacts, some having had more impacts than others, while others are no longer objectives but a reality on the ground. In Toubacouta and Ross Béthio, the initiatives have improved women’s access and control over land, with disparities between municipalities. Although this access and control hides not only disparities between women in some cases, but also deficiencies in the land surface area, quality, as well as in the capacity to use land. With regard to women’s political participation, all three municipalities have respected parity, but only at the level of the municipal council and not in the boards and commissions of these bodies. / Les trois communes sont tous confrontées au phénomène d’ATGE mais avec un niveau différent. Car si pour Darou Khoudoss et Ross Béthio ce phénomène est bien installé, pour Toubacouta, en revanche, il est naissant mais la pression s’accentue de plus en plus. Ainsi, malgré les similitudes, chaque commune présente des spécificités concernant le niveau d’accès et de contrôle sur la terre par les femmes et leur participation à la gouvernance foncière. Par ailleurs, les solutions testées ont eu des incidences différentes, certaines ayant eu plus d’impacts que d’autres, alors que d’autres encore sont plus des objectifs qu’une réalité sur le terrain. A Toubacouta et à Ross Béthio, les initiatives ont permis une amélioration de l’accès et du contrôle des femmes sur le foncier, avec des disparités entre communes. Bien que cet accès et ce contrôle cachent non seulement des disparités entre femmes dans certains cas, mais également des insuffisances concernant la superficie, la qualité des terres et les moyens nécessaires pour les exploiter. En ce qui concerne la participation politique des femmes, les trois communes ont respecté la parité, mais uniquement au niveau du conseil municipal et non dans les bureaux et commissions de ces instances.