Note d'Analyse du Budget 2019 de l'Etat Togolais / Analytical Note on the 2019 Togolese State Budget 2019

After a slowdown in economic growth in 2017, the economy has picked up, rising from 4.4% in 2017 to 4.9% in 2018 with a GDP per capita growth rate of 2.1%. Inflation remained close to 1% at the end of 2018, while the outstanding public debt fell to 73.6% in the same year compared to 81.6% two years earlier. A National Development Plan has been set up in 2018 for the 2018-2022 period, with the aim of structurally transforming Togo's economy, with strong, sustainable, resilient inclusive growth, that create jobs and improve social well-being. The 2019 Finance Bill presents a budget, focused on further fiscal consolidation, is in line with the context of the need to align with the program's resolutions resulting from the Extended Credit Facility concluded in 2017 with the International Monetary Fund (IMF). This note provides a brief analysis of the broad outlines of the 2019 budget, with a particular focus on the composition of resources and the distribution of expenses according to the different headings. / Après un ralentissement de la croissance de l’activité économique en 2017, celle-ci a repris du souffle, passant de 4,4% en 2017 à 4,9% en 2018 pour un taux de croissance du PIB par habitant de 2,1%. L’inflation est demeurée à fin 2018 (près de 1%), pendant que l’encours de la dette publique s’est réduit la même année à 73,6% contre 81,6% deux ans plus tôt. Un plan National de Développement a été défini au cours de 2018, pour la période 2018-2022, avec pour objectif de transformer structurellement l'économie togolaise, pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d'emplois et induisant l'amélioration du bien-être social. Le projet de loi de finances pour 2019 présente un budget axé sur la poursuite de l’assainissement des finances publiques, s’inscrit dans le contexte de la nécessiter de s’aligner aux résolutions du programme triennal qui découle de la Facilité élargie de crédit conclue en 2017 avec le Fonds Monétaire International (FMI). La présente note effectue une brève analyse des grandes lignes du budget en 2019, en examinant particulièrement la composition des ressources et la répartition des dépenses suivant les différents titres.