The Togolese economy recorded a real growth rate of 5% with an inflation rate of 1.19% in 2016. In 2015 outstanding debt,was estimated at 75.4% of GDP. The investment rate was 22.8% in 2016, its lowest rate since 2013, while the tax pressure was going up to 22%. The 2017 draft budget is formulated by the Government on the basis of the need to strengthen fiscal consolidation, contain public debt and refocus investment spending on targeted social programs. The stated macroeconomic objectives are (i) to consolidate the growth rate to 5% (ii) to limit the overall deficit (including grants) to 1.17% of GDP and (iii) to contain inflation at an annual average of 2.5 %. This note provides a concise analysis of the outline of the 2017 budget project and aims to provide the reader with a global perspective of the government's priorities. To this end, it presents a review of the composition of financial resources and the use of appropriations by title of expenditure (debt service, staff costs, operations, investment, transfer and subsidies). / L’économie Togolaise enregistrerait en 2016 un taux de croissance reel de 5% avec un niveau d’inflation de 1.19%. Quant à l’encours de la dette, il est estimé à 75.4% du PIB en 2015. Le taux d‘ínvestissement se situerait, pour sa part, à 22.8% en 2016, son plus faible taux depuis 2013, tandis que la pression fiscal poursouvrait sa hausse pour atteindre 22%. Le projet de budget 2017 est formulé par le Gouvernement sur fond de nécessité de renforcer l‘assainissement des finances publiques, de contenir la dette publique et de recentrer le dépenses d ‘investissement sur des programmes sociaux ciblés. Les objectifs macroéconomiques dés affichés sont (i) de consolider le taux de croissance à 5% (ii) de limiter le deficit global (dons compris) à 1.17% du PIB et (iii) de contenir l‘inflation à une moyenne annuelle de 2.5%. Le présent note procède à une analyse concise des grandes lignes du projet du budget 2017 et vise à fournir au lecteur, une perspective globale des priorités du gouvernement. Pour ce faire, elle présente un examen de la composition des ressources financières ed de l 'utilisation des crédits par titre de dépense (service de la dette, charges de personnel, fonctionnement, investissement, transfert et subventions).