Multi-asset Deprivation and Pro-Poor Growth in Cameroon / Privations en Actifs des Ménages et Croissance Pro-pauvre au Cameroun

This study informs the different government ministries of the republic of Cameroon (Economy and Planning, Education, Health, and Agriculture) on the necessity to (a) define a more balance policy in terms of access to education and health infrastructures, and (b) also facilitate access to credit for households of primary sector. The growth rate below the expectations, stagnation of monetary poverty headcount ratio which have limited possibilities of the government to bring back this ratio at 25.2% in 2015, the higher prevalence of poverty in the primary sector in spite of his potential, highlight the necessity to ameliorate actual policies. This can be done by (1) amelioration of human asset through the facilitation to health and education infrastructures which increase labour productivity, (2) amelioration of financial asset through facilitation of access to credit which foster the capacity of households to invest and obtain others assets, (3) considering importance and potential of primary sector, facilitate access to these assets will allow the process of pro-poor/ inclusive growth, (4) development of agro-industrial sector which can ameliorate incomes of primary sector, positively affect secondary sector and generate positive externalities for tertiary sector. /Cette étude informe le gouvernement (Ministères de l’Economie et de la Planification, de l’Education, de la Santé, de l’agriculture), sur la nécessité de mettre en place une politique plus équitable concernant l’accès aux infrastructures d’éducation et de santé, ainsi que de faciliter l’accès au crédit pour les ménages du secteur primaire. En effet, les taux de croissance en-deçà des attentes, la quasi stagnation du taux de pauvreté monétaire qui compromet les chances du pays de ramener ce taux à 25,2% d’ici 2015, la forte prévalence de la pauvreté dans le secteur primaire malgré son potentiel, soulignent la nécessité d’améliorer les politiques encours en promouvant par exemple une croissance propauvre/inclusive. Cela peut se faire par: (1) le développement des actifs humains à travers l’amélioration de l’accès aux infrastructures d’éducation et de santé qui accroissent la productivité de la main d’œuvre; (2) Le développement des actifs financiers à travers un accès plus facile au crédit qui améliore la capacité des ménages à investir et acquérir d’autres actifs; (3) étant donnée l’importance et le potentiel du secteur primaire, garantir l’accès des ménages de ce secteur à ces actifs c’est assurer le caractère pro-pauvre/inclusif de la croissance; (4) le développement du secteur agro-industriel qui peut améliorer les revenus du secteur primaire, dynamiser le secteur secondaire et générer des externalités positives pour le secteur tertiaire.