Libéralisation, investissements publics, et emploi des femmes au Sénégal / Liberalization, public investment, and the employment of women in Senegal

It is widely recognized that women's empowerment requires access to employment. However, the gender dimension is rarely taken into account in trade negotiations. Sectors that employ more women in Sub-Saharan countries are generally the least competitive and, in one country, the most competitive sectors. The free trade situation would therefore face difficulties in improving women's working conditions, which are already very precarious compared to those offered by the export sectors. The implementation of the Economic Partnership Agreement (EPA) is having a negative impact on women's employment in Senegal. An increase in public investment in the sectors most affected by trade liberalisation has a positive impact on women's unemployment and wage rates. /Il est largement admis que l’autonomisation des femmes passe par l’accès à l’emploi. Néanmoins, la dimension de genre est rarement prise en compte dans le cadre de négociations commerciales, dont les aboutissants affectent directement le marché de l’emploi. Pour les pays d’Afrique subsaharienne, les secteurs qui emploient plus de femmes sont généralement les moins compétitifs et, dans une situation de libre échange, feraient donc face à des difficultés pour améliorer les conditions de travail des femmes, déjà très précaires comparées à celles qu’offrent les secteurs d’exportations. La mise en œuvre de l’Accord de Partenariat Économique (APE) engendre des effets négatifs sur l’emploi des femmes au Sénégal. Une augmentation des investissements publics dans les secteurs les plus touchés par la libéralisation commerciale agit positivement sur les taux de chômage et de salaire des femmes.