Les Transferts de Fonds des Migrants vers l’Afrique exercent-ils un effet de Levier sur l’Investissement et sur la Croissance économique ? / Do Migrant Remittances to Africa Leverage Investment and Economic Growth?

This article analyzes the impact of migrant remittances on economic growth and domestic investment in African countries. To this end, we used the System Generalized Moment Method in dynamic panels for a sample of 34 countries over the period 1980-2016. The main results of the estimates show that migrant remittances have a significant and positive effect on economic growth and investment, but this effect remains very weak. This is due, among other things, to the orientation of these funds, which are mainly intended for the families of migrants in the form of subsidies to meet their consumption needs or the acquisition of real estate, among other things. low value-added investments. Thus, the productive investment circuit escapes, in most cases, financial resources from the African diaspora abroad. / Cet article analyse les retombées des transferts de fonds des migrants sur la croissance économique et sur l’investissement domestique des pays africains. A cette fin, nous avons utilisé la Méthode des Moments Généralisés en Système en panels dynamiques pour un échantillon de 34 pays sur la période 1980-2016. Les principaux résultats des estimations effectuées montrent que les transferts de fonds des migrants exercent un effet significatif et positif sur la croissance économique et sur l’investissement, mais cet effet demeure très faible. Cela s’explique, entre autres, par l’orientation de ces fonds qui sont, en majorité, destinés aux familles des migrants sous formes d’aides pour subvenir notamment à leurs besoins de consommation ou à l’acquisition des biens immobiliers, classés parmi les investissements à faible valeur ajoutée. Ainsi, le circuit d’investissement productif échappe, dans la plupart des cas, aux ressources financières émanant de la diaspora africaine à l’étranger.