Les Banques et la Transmission de la Politique Monétaire dans l'Union Économique et Monétaire Ouest-Africaine / Banks and Monetary Policy Transmission in the West African Economic and Monetary Union

This paper aims at examining the role of banks in the transmission of the monetary policy in the West African Economic and Monetary Union (WAEMU). By using a simple theoretical model, this paper shows that improving the quality of institutions and an increase in competition strengthens the transmission of monetary policy while capital requirement behaves like an additional cost to the borrowers. Applying a dynamic panel estimator to a large sample of WAEMU banks, the paper finds that bank lending is sensitive to monetary policy and capital-constrained banks reduce further their lending following a tight monetary policy compared to less capital-constrained banks. Moreover, an improvement in the quality of institutions seems to strengthen the transmission of monetary policy. / Ce document vise à examiner le rôle des banques dans la transmission de la politique monétaire au sein de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA). En utilisant un modèle théorique simple, ce travail montre que l'amélioration de la qualité des institutions et l'augmentation de la concurrence renforcent la transmission de la politique monétaire alors que l'exigence de capital se comporte comme un coût supplémentaire pour les emprunteurs. En appliquant un estimateur de panel dynamique à un large échantillon de banques de l'UEMOA, le document constate que le prêt bancaire est sensible à la politique monétaire et que les banques à capital limité réduisent davantage leurs prêts à la suite d'une politique monétaire stricte par rapport aux banques à capital moins limité. En outre, une amélioration de la qualité des institutions semble renforcer la transmission de la politique monétaire.