L'ECOWAP / PDDAA Instruments et Mesures du Plan Regional d'Investissements - Note de Synthese / ECOWAP PDDAA Instruments and Measures for the Regional Investment Plan - Briefing Note

"The increase in the productivity of agriculture is a major political issue for the development of Africa. With a strong population growth of over 2% per year, West Africa is facing growing food requirements. Although these past few decades have been characterized by a growth in production, the latter is still insufficient to meet the increase in demand for agricultural products both at the local, regional, and international level. The production progressed during this period primarily because of the increase of cultivated land. However, this dynamic of extensification is today strongly limited by the pressure on land (land degradation, conflicts of use) and environmental issues (climate change, salinization of soils). In some countries, agricultural production is insufficient to cover the basic consumption needs, which led to a massive recourse to imports.Imports of agri-food products therefore weigh more and more heavily in the country expenditure; they have surpassed the sub-regional level of 3.2 billion US dollars in 1994-96 to 7.1 billion between 2004 and 2006 (ECOWAS, 2010). This deficit focused on cereals (rice and durum wheat), powdered milk, sugar and oil. / L’augmentation de la productivité de l’agriculture constitue un enjeu politique majeur pour le développement de l’Afrique. Avec une forte croissance démographique de plus de 2% par an, l’Afrique de l’Ouest fait face à une demande alimentaire croissante. Bien que ces dernières décennies aient été caractérisées par une croissance de la production, celle-ci demeure encore très insuffisante pour répondre à l’augmentation de la demande en produits agricoles tant à l’échelle locale, régionale, qu’internationale. La production a progressé durant cette période essentiellement en raison de l’augmentation des surfaces cultivées. Toutefois, cette dynamique d’extensification est aujourd’hui fortement limitée par la pression foncière(dégradation des terres, conflits d’usage) et les enjeux environnementaux (changements climatiques, salinisation des sols). Dans certains pays, la production agricole est très insuffisante pour couvrir les besoins de consommation de base, ce qui conduit à un recours massif aux importations. Les importations de produits agro-alimentaires pèsent donc de plus en plus lourd dans les dépenses des pays; elles sont passées au niveau sous-régional de 3,2 milliards de dollars US en 1994-96 à 7,1 milliards entre 2004 et 2006 (CEDEAO, 2010). Ce déficit porte essentiellement sur les céréales (riz et froment de blé), le lait en poudre, le sucre et l’huile."