Le Partenariat Afrique-Europe: Quel renouveau dans l’après-Covid-19 ? / The Africa-Europe Partnership: What renewal in the post-Covid-19 era?

The European Union (EU) and the African Union (AU) will meet again in the month of October 2020 in a Sixth Summit of the cycle of the Joint EU-Africa Strategy which has brought them together periodically since 2000. This Summit is looming in a context of turbulence caused by the pandemic shock of Covid-19. In this perspective, the EU has presented to the AU a new cooperation offer inspired by the “Green Deal”, the geopolitical and economic strategy adopted by the new European Commission since his appointment. The October Summit will provide the opportunity to formulate a Partnership approach more consensual for three fundamental reasons. The first is that the recent shock of the Coronavirus has revealed the need to reconstruct the narrative of the Partnership, redefine its purpose and readjust its final objectives, taking account of two major principles, which are human security and solidarity based on interdependence. The second is to define a vision of the interests reciprocal and the common priorities of the European Union and Africa in strategic areas: health, food sovereignty, value chains, human capital, digital and innovation, immigration, peace and security, governance. Strategic areas in which partners could build a comprehensive, coherent and mutually beneficial partnership. The third is linked to the adoption of intervention levers and a pragmatic approach based on improving the tools and structures of the partnership in a spirit of of codecision clarifying the shared responsibility of the European institutions and African women in the implementation of the partnership strategy./ L’Union européenne (UE) et l’Union africaine (UA) vont se retrouver au mois d’octobre 2020 dans un Sixième Sommet du cycle de la Stratégie Conjointe UEAfrique qui les réunit périodiquement depuis l’année 2000. Ce Sommet se profile dans un contexte de turbulences provoqué par le choc pandémique de la Covid-19. Dans cette perspective, l’UE a présenté à l’UA une nouvelle offre de coopération inspirée du « Green Deal », la stratégie géopolitique et économique arrêtée par la nouvelle Commission européenne depuis sa nomination. Le Sommet d’octobre offrira l’opportunité de formuler une approche de Partenariat davantage consensuelle pour trois raisons fondamentales. La première est que le choc récent du Coronavirus a fait apparaître la nécessité de reconstruire le narratif du Partenariat, redéfinir sa finalité et de réajuster ses objectifs finaux, en tenant compte de deux principes majeurs, que sont la sécurité humaine et la solidarité basée sur l’interdépendance. La deuxième est de définir une vision des intérêts réciproques et les priorités communes de l’Union européenne et de l’Afrique dans des domaines stratégiques : la santé, la souveraineté alimentaire, les chaînes de valeur, le capital humain, le digital et l’innovation, l’immigration, la paix et la sécurité, la gouvernance… Des domaines stratégiques dans lesquels les partenaires pourraient bâtir un partenariat global, cohérent et mutuellement bénéfique. La troisième est liée à l’adoption de leviers d’intervention et d’une démarche pragmatique fondée sur une amélioration des outils et des structures du partenariat dans un esprit de codécision clarifiant la responsabilité partagée des institutions européennes et africaines dans la mise en œuvre de la stratégie partenariale.