Le Cyberespace Africain: un Champ aux Contradictions Manifestes / Africa's Cyberspace: A Field of Clear Contradictions

The evolution of cyberspace has resulted in its integration into the field of international relations through the transformations introduced into the concepts of Power, Deterrence and Sovereignty. In this multi-faceted environment, Africa, whose digitalization is rapidly expanding, is trying to gain a foothold without being prepared either in terms of well-trained human resources, nor on the register of necessary physical and IT infrastructure. The continent is also handicapped by the lack of tools and instruments to deal with the threats and risks posed by the development of cyberspace. This study aims to highlight the African continent's readiness to address the challenges posed by cyberspace through the examination of the African cyber situation, through the prism of recorded advances and vulnerabilities before discussing proposals that would enable the African continent to better take charge of the cyber issue. / L’évolution du cyberespace s’est traduite par son intégration dans le champ des relations internationales à travers les transformations introduites dans les concepts de la Puissance, de la dissuasion et de la souveraineté. Dans cet environnement aux multiples facettes, l’Afrique, dont la digitalisation est en nette expansion, tente d’y prendre pied sans être préparée ni en termes de ressources humaines judicieusement formées, ni sur le registre des infrastructures physiques et informatiques nécessaires. Le continent est également handicapé par le manque d’outils et d’instruments pour faire face aux menaces et aux risques générés par le développement du cyberespace. La présente étude vise à faire ressortir le degré de préparation du continent africain pour faire face aux défis posés par le cyberespace à travers l’examen de la situation cybernétique africaine, sous le prisme des avancées enregistrées et des vulnérabilités relevées, avant d’aborder les propositions susceptibles de permettre au continent africain de mieux prendre en charge l’enjeu cybernétique.