L'Afrique : Nouvel Eldorado des Investisseurs étrangers ? / Africa: New Eldorado for Foreign Investors?

The surge of FDI in Africa was spectacular during the last decade: indeed, since the middle of the Nineties, the entries of FDI became the main source of external financing of the African countries and constitute more than double of the government aid to development. The 10 last years of sustained high growth in Africa equipped the households with a higher purchasing power, today attracting investors in the same way as natural resources does. In addition, the fast urbanisation of the African populations fed the demand for new types of goods and services. Lastly, apart from Egypt, Libya and Tunisia, continuity and political stability in the countries with intermediate incomes improve the business environment and thereby promote the long-term investments./ L’afflux d’IDE en Afrique a été spectaculaire au cours de la dernière décennie : en effet, depuis le milieu des années 90, les entrées d’IDE sont devenues la principale source de financement extérieur des pays africains et constituent plus du double de l’aide publique au développement. Les 10 dernières années de croissance soutenue en Afrique ont doté les ménages d’un pouvoir d’achat supérieur, attirant aujourd’hui les investisseurs au même titre que les ressources naturelles. Par ailleurs, l’urbanisation rapide des populations africaines nourrit aussi la demande pour de nouveaux types de biens et services. Enfin, mis à part l’Egypte, la Libye et la Tunisie, la continuité et la stabilité politique dans les pays à revenus intermédiaires améliorent l’environnement des affaires et favorisent ainsi les investissements à long terme.