La Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF): Regard Juridique / The African Continental Free Trade Agreement (AfCFTA): Legal Overview

Regional integration in Africa is seen as a priority by many of the continent’s policymakers and economic stakeholders. With all Africa now signed up to the African Continental Free Trade Agreement (AfCFTA), the challenge now is to implement a continental market for goods and services and establish the foundations of a continental customs union. Many on the continent see the AfCFTA as an investment, economic-diversification, and job-creation blueprint that will shape the future of Africa, help meet by 2030 the targets of the Sustainable Development Goals (SDG), consolidate progress toward the African Union’s Agenda 2063, and facilitate an AU – EU free-trade area in long term. With a combined GDP of over $2.3 trillion and a population of 1.2 billion, of whom most are below the age of 30, African countries stand to gain substantially from intra-regional trade. In this article, we analyse the legal aspects of AfCFTA. / L'intégration régionale en Afrique est considérée comme une priorité par de nombreux responsables politiques et acteurs économiques du continent. Avec la signature de l'accord portant création de la ZLECAf par l'ensemble des pays africains, le défi consiste désormais à mettre en place un marché continental pour les biens et les services et à jeter les bases d'une union douanière continentale. Nombreux sont ceux qui, sur le continent, considèrent la ZLECAf comme un plan d'investissement, de diversification économique et de création d'emplois qui façonnera l'avenir de l'Afrique, contribuera à atteindre d'ici 2030 les objectifs de développement durable (ODD), consolidera les progrès réalisés sur la voie de la réalisation de l'Agenda 2063 de l'Union africaine (UA) et facilitera la création d'une zone de libre-échange Union africaine-Union européenne à long terme. Avec un PIB combiné de plus de 2.300 milliards de dollars et une population de 1,2 milliard d'habitants, dont la plupart est âgée de moins de 30 ans, les pays africains ont tout à gagner du commerce intra-régional. Dans cet article, nous nous pencherons sur les aspects juridiques de la ZLECAf.