La Vaccination Peut-Elle Guerirle Monde dela Covid-19? Etude de Cas Dequelques Pays / Can Vaccination Cure the World of Covid-19? Country Case Studies

The Covid-19 pandemic continues to cause millions of infections and deaths worldwide. In order to eradicate it, countries are mobilising enormous efforts to vaccinate their populations and thus achieve herd immunity. The purpose of this paper is to assess the effectiveness of Covid-19 vaccination, i.e. its ability to actually stop the progression of infections and deaths. To answer this question, the authors conducted research to estimate the potential initial impact of vaccination in a number of countries with the highest vaccination rates in their continent (Israel, USA, UK) and in the European Union. Analysis of disaggregated data in Israel, the UK and the US shows that the massive vaccination campaign undertaken in these countries explains, to a large extent, the drastic reduction in new deaths and infections seen there. Vaccination is therefore effective in these three countries. For the European Union countries, the implementation of a panel econometric model shows that even if vaccination rates have not yet reached a sufficient level to generate high effects, the differences in the degree of vaccination are significant on the differences in the comparative dynamics of new deaths and new cases in the EU member countries. Finally, this paper has identified the following key lesson: Covid-19 vaccines are effective in slowing the trajectory of new infections and new severe cases (and hence deaths). However, these impacts appear once a large fraction of the population is vaccinated (at least 20%). / La pandémie de la Covid-19 continue de générer des millions d’infections et de décès à travers le monde. Pour l’éradiquer, les pays mobilisent d’énormes efforts pour vacciner leurs populations et réussir ainsi à atteindre l’immunité collective. L’objet de ce Papier est d’évaluer l’efficacité de la vaccination anti Covid-19, autrement dit sa capacité à stopper réellement la progression des infections et des décès. Pour répondre à cette interrogation, un travail de recherche a été effectué par les auteurs pour estimer les premiers impacts potentiels de la vaccination dans un certain nombre de pays qui ont les taux de vaccination les plus élevés au sein de leur continent (Israël, Etats-Unis, RoyaumeUni) et au sein de l’Union européenne. L’analyse des données désagrégées en Israël, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis montre que la campagne massive de vaccination entreprise dans ces pays explique, dans une large mesure, la réduction drastique des nouveaux décès et des nouvelles infections qui y sont constatés. La vaccination est donc efficace dans ces trois pays. Pour les pays de l’Union européenne, la mise en œuvre d’un modèle économétrique de panel montre que même si les taux de vaccination n’ont pas atteint à ce stade un niveau suffisant pour générer des effets élevés, les différences de degré de vaccination sont significatives sur les différences de dynamiques comparées des nouveaux décès et des nouveaux cas dans les pays membres de l’UE. Enfin, ce Papier a permis de tirer l’enseignement majeur ci-après : les vaccins anti Covid-19 parviennent à ralentir efficacement la trajectoire des nouvelles infections et celle des nouveaux cas graves (et donc des décès). Toutefois, ces impacts apparaissent une fois une large fraction de la population est vaccinée (au moins 20%).