La Situation des Enfants au Sénégal: Pauvreté, Vulnérabilités et Réponses Politiques / The Situation of Children in Senegal Regarding: Poverty, Vulnerabilities and Political Responses

This paper analyzed the way in which the fiscal and protection policies implemented in Senegal respond to the vulnerability and poverty of children. The available data on the physical situation of the latter provide evidence that many of them are deprived of their rights to education, health and social protection and that these deprivations make them particularly vulnerable to the vagaries of life. In childhood, these handicaps have repercussions on the the ability of those affected to deal with negative events in the future. The analysis shows that the deprivations suffered by many children, often associated with parental poverty, are partly the result of economic and social policies. The main teaching emerging from this document is that while Senegal has made undeniable progress in the fight against poverty, to reduce child mortality, to combat the effects of malnutrition, to expand access to education, efforts must be made to better guide and target resources to the most vulnerable groups of children. / Dans ce papier, nous analysons la manière dont les politiques budgétaires et de protection sociale mises en oeuvre au Sénégal répondent à la vulnérabilité et à la pauvreté des enfants. Les données disponibles sur la situation matérielle de ces derniers fournissent la preuve évidente qu'un grand nombre d'entre eux sont privés de leurs droits à l'éducation, à la santé et à la protection sociale et que ces privations les rendent particulièrement vulnérables aux chocs et aux aléas de la vie. Vécus dans l'enfance, ces handicaps ont en effet des répercussions sur les capacités des personnes affectées à faire face aux événements négatifs dans le futur. L'analyse montre que les privations dont souffrent beaucoup d'enfants, et qui sont souvent associées à la pauvreté des parents, résultent en partie de leur faible prise en compte par les politiques économiques et sociales. Le principal enseignement qui se dégage de ce document est que si le Sénégal a, depuis 2001, fait des progrès indéniables dans la lutte contre la pauvreté, pour faire reculer la mortalité infantile, pour combattre les effets de la malnutrition, pour élargir l'accès à l'éducation, des efforts doivent être faits pour mieux orienter et cibler les ressources vers les groupes d'enfants les plus vulnérables.