La Monnaie Hélicoptère aurait-elle son mot à dire Dans la Crise de la Covid-19 ? / Would Helicopter Money have any say in the COVID-19 crisis?

The current pandemic has hit all countries hard, with severe repercussions at all levels. In economic terms, and given the scale of the damage, countries have reacted quickly by drawing on their available toolboxes. However, unlike in 2008, room for maneuver this time is much more limited and many countries have no choice but to go into massive debt to cope with the effects of the pandemic. For a country like Morocco, such a situation should lead the authorities concerned to study all possible solutions that could help the country to limit its reliance on external debt. Helicopter money, which has made a strong comeback in recent discussions, is a potential instrument whose feasibility should be considered. Its use is, however, far from being an easy decision to make, in the absence of practical experience at the international level, even if certain measures taken recently by some countries may suggest that it is helicopter money. In this Policy Brief, we will address the potential benefits of this concept, but also draw attention to the extent of the risks involved. We will also show that, if Morocco were to adopt, hypothetically, this instrument, certain prerequisites must necessarily be put in place to limit its potential negative externalities, which can be destabilizing. /La pandémie actuelle a frappé de plein fouet l’ensemble des pays, avec des répercussions très lourdes à tous les niveaux. Au plan économique, et face à l’ampleur des dégâts, les Etats ont vite réagi en puisant dans leurs boites à outils disponibles. Toutefois, contrairement à 2008, les marges de manœuvre actuelles sont beaucoup plus réduites et de nombreux Etats n’ont d’autre choix que de s’endetter massivement pour faire face aux effets de la pandémie. Pour un pays, comme le Maroc, une telle situation devrait amener les autorités concernées à étudier toutes les solutions possibles qui pourraient aider le pays à limiter le recours à l’endettement extérieur. La monnaie hélicoptère, qui revient en force dans les débats récents, constitue un instrument potentiel dont il conviendrait d’étudier la faisabilité. Son utilisation est, toutefois, loin d’être une décision facile à prendre, en l’absence d’expériences pratiques au niveau international, même si certaines mesures, prises récemment par certains pays, peuvent laisser croire qu’il s’agit de monnaie hélicoptère. Dans ce Policy Brief, nous abordons les avantages potentiels de ce concept, mais attirons, aussi, l’attention sur l’ampleur des risques qu’il comporte. Nous montrons, également, que si le Maroc venait à adopter, hypothétiquement cet instrument, certains prérequis doivent nécessairement être mis en place pour en limiter les externalités négatives potentielles qui peuvent être déstabilisantes.