L’évaluation d’Impact pour l’Efficacité des Politiques de Développement en Afrique / The Impact Assessment for the Effectiveness of Development Policies in Africa

Impact assessment of development projects and programs is an increasingly popular exercise in developing countries, particularly those in Sub-Saharan Africa. Among other explanatory factors, there is the scarcity of resources allocated to development but also the need to better understand the structural constraints to development. Seizing the opportunity of the first West Africa Capacity Building and Evaluation Program (WACIE-3ie), which took place on January 28-29, 2019, in Cotonou, Benin, with the participation of the Policy Center for the New South (PCNS), this contribution situates the impact assessment debate both theoretically with the different approaches but also on the practical aspects of this exercise. For the WAEMU zone, the WACIE data show that since 2008 the number of impact assessment studies has increased significantly, but compared to other regions of the continent, significant challenges remain. Action lines are proposed for better understanding and ownership of the impact assessment by all stakeholders. / L’évaluation d’impact des projets et programmes de développement est un exercice qui est de plus en plus adopté dans les pays en développement notamment ceux d’Afrique subsaharienne. Entre autres facteurs explicatifs, il y a la rareté des ressources allouées au développement mais aussi la nécessité de mieux connaître les contraintes structurelles au développement. Saisissant l’occasion de la première conférence de West Africa Capacity building and Impact Evaluation Program (WACIE-3ie), qui a eu lieu les 28 et 29 janvier 2019, à Cotonou, au Bénin, avec la participation du Policy Center for the New South (PCNS), cette contribution situe le débat de l’évaluation d’impact aussi bien sur le plan théorique avec les différentes approches mais aussi sur les aspects pratiques de cet exercice. Pour la zone UEMOA, les données du WACIE montrent qu’à partir de l’année 2008 le nombre d’études d’évaluation d’impact a significativement augmenté mais comparé aux autres régions du continent des défis importants demeurent. Des pistes d’actions sont proposées pour une meilleure compréhension et appropriation de l’évaluation d’impact par toutes les parties prenantes.