Impact du Climat d'Investissement sur la Productivité Totale des Facteurs des Industries Manufacturières au Nigeria / Investment Climate Impact on Total Factor Productivity on Manufacturing Industries in Nigeria

This study examines the influence of the investment climate on the productivity of manufacturing industries in Nigeria. The study is conducted in two phases: in the first phase, an econometric production function for Nigerian manufacturing industries is estimated to produce a measure of total factor productivity (TFP) for each firm; in the second stage, variation in TFP is statistically related to the indicators of investment climate as well as firm characteristics. The analyses use 2009 World Bank Enterprise survey data on Nigeria. The results show systematic variations in investment climate indicators across various industries in Nigeria. The indicators of poor investment climate – power outages, unofficial payments, losses in transit due to breakage or spoilage and tax burdens – have significant negative effects on the TFP of manufacturing industries in Nigeria. Increasing power outages by one hour per month could reduce TFP by 0.06%, while a 1% rise in unofficial payments could lead to a decline in TFP of about 1.8%. Investment climate indicators, such as management time dealing with regulations, and percentage of firms owned by private domestic individuals, companies and organizations have a positive influence on the TFP of manufacturing industries. / Cette étude examine l'influence du climat d'investissement sur la productivité des industries manufacturières au Nigeria. L'étude est menée en deux phases : dans la première phase, une fonction de production économétrique pour les industries manufacturières nigérianes est estimée pour produire une mesure de la productivité totale des facteurs (PTF) pour chaque entreprise ; dans la seconde phase, la variation de la PTF est statistiquement liée aux indicateurs du climat d'investissement ainsi qu'aux caractéristiques des entreprises. Les analyses utilisent les données de l'enquête 2009 de la Banque mondiale sur les entreprises au Nigeria. Les résultats montrent des variations systématiques des indicateurs du climat d'investissement dans diverses industries au Nigéria. Les indicateurs d'un mauvais climat d'investissement - coupures de courant, paiements non officiels, pertes en transit dues à la casse ou à la détérioration et charges fiscales - ont des effets négatifs importants sur la PTF des industries manufacturières au Nigeria. L'augmentation des interruptions de courant d'une heure par mois pourrait réduire la PTF de 0,06 %, tandis qu'une augmentation de 1 % des paiements non officiels pourrait entraîner une baisse de la PTF d'environ 1,8 %. Les indicateurs du climat d'investissement, tels que le temps de gestion consacré à la réglementation et le pourcentage d'entreprises détenues par des particuliers, des sociétés et des organisations nationales privées, ont une influence positive sur la PTF des industries manufacturières.