Impact des Investissements Agricoles Italiens dans les Biocarburants au Sénégal / Italian Agricultural Investments in Biofuels and their Impact on Senegal

"The global energy crisis and the ineffectiveness of national responses have prompted Senegal to diversify its energy sources, with the Government passing the Biofuels Act in order to create favourable conditions for the development of this sector. The Senegalese Government also launched a special program to encourage the production of jatropha as a way of reducing the country's energy-related expenditure. The proposal signed with Italian investors for jatropha production in the rural communities (CR) of Nétéboulou and Ndoga Babacar can unfortunately not be completed as a result of numerous obstacles, notably those relating to difficulties encountered by the Italian investors when attempting to acquire land. In the Fanaye CR, the proposal for the production of sunflower oil (to obtain ethanol) initiated by other Italian and Danish investors also appears likely to fail as a result of disagreements between members of the CR. The populations of the two rural communities remain unsatisfied as promises made have not been kept and some farmers have lost land. / La crise énergétique mondiale et l’inefficacité des réponses nationales ont poussé le Sénégal à diversifier ses sources d’énergie. La loi d’orientation de la filière des biocarburants a donc été promulguée pour créer des conditions favorables au développement de cette filière. C’est ainsi que le gouvernement sénégalais a lancé un programme spécial de production du jatropha pour réduire la dépense énergétique du pays. Le projet signé avec des investisseurs italiens pour la production de jatropha dans les communautés rurales (CR) de Nétéboulou et Ndoga Babacar ne pourra malheureusement pas être mené à terme à cause de nombreux obstacles, notamment des problèmes d’acquisition des terres par les investisseurs italiens. Dans la CR de Fanaye, le projet de production d’huile de tournesol (pour obtenir de l’éthanol) entamé par d’autres investisseurs italiens et danois va également échouer suite à des dissensions entre les membres de la CR. Dans les deux CR, les populations sont restées sur leur faim car les promesses faites n’ont pas été tenues et certains producteurs ont perdu leurs terres."