Gouvernance dans les Institutions de Microfinance: Contingence et Apprentissage Organisationnel / Governance in Microfinance Institutions: Contingency and Organizational Learning

Poor governance is one of the major causes of MFI crises and malfunctions. These problems challenge governance patterns, bearing in mind the limitations of governance principles to ensure universally effective governance in MFIs. This work sought to show the central role of contingency and learning variables in defining effective microfinance governance. Thus, the dependence of the MFI on critical resources, the culture that can be national or organizational and the stage of development, determine the governance of these entities. The definition of effective modes of governance in microfinance must incorporate these contingency factors. In addition, it should focus on learning in these organizations. Then, it determines the ability of MFIs to adapt their governance to changes in their environments. This learning, which must be individual, group, organizational and inter-organizational, can be reinforced by training managers, administrators and governance actors on governance issues, and by developing mechanisms of transmission of individual learning in organizational learning. Integrating these elements into the governance of an MFI can help to make it more effective and to remedy certain crises observed in microfinance. / Les insuffisances de gouvernance constituent l’une des causes majeures des crises et des dysfonctionnements des IMF. Ces problèmes mettent en cause les modes de gouvernance, eu égard des limites des principes de gouvernance à garantir de manière universelle une gouvernance efficace dans les IMF. Ce travail ambitionnait de montrer le rôle central des variables de contingence et d’apprentissage pour la définition d’une gouvernance efficace en microfinance. Il ressort ainsi que, la dépendance de l’IMF vis-à-vis des ressources critiques, la culture qui peut être nationale ou organisationnelle et le stade de développement déterminent la gouvernance de ces entités. La définition des modes de gouvernance efficaces en microfinance doit intégrer ces facteurs de contingence. Par ailleurs, elle doit porter sur l’apprentissage dans ces organisations. Puis qu’il détermine la capacité des IMF à adapter leur gouvernance aux changements de leurs environnements. Cet apprentissage qui doit être individuel, de groupe, organisationnel et inter-organisationnel, peut être renforcé par la formation des dirigeants, des administrateurs et des acteurs de gouvernance de ces institutions sur les questions de gouvernance, et aussi par le développement des mécanismes de transmission de l’apprentissage individuel en apprentissage organisationnel. Une intégration de ces différents éléments dans la définition de la gouvernance d’une IMF peut contribuer à la rendre plus efficace et à remédier à certaines crises observées en microfinance.