Effects de la COVID-19 sur les Ménages Agricoles dans un Contexte de Changement Climat - Synthese 7eme de Debat d'Experts / Effects of COVID-19 on Agricultural Households in the Context of Climate Change - 7th Expert Debate Summary

The recent pandemic has caused unprecedented health and socio-economic consequences. The measures taken by the Senegalese authorities to limit the spread of the virus have had negative effects on people's activities. Indeed, farmers have encountered difficulties in selling their products following the closure of markets and the restriction inter-regional travel. However, these same farmers, before the arrival of the pandemic, were already facing a range of challenges, including those relating to the effects of climate change. In Senegal, where there are 755,000 agricultural households whose activity is heavily dependent on climatic conditions, the consequences of this pandemic are likely to be felt more harshly by these. In this context, the choice of agricultural systems with ever-increasing productivity lead to a degradation of environmental resources, has a high level of pollution observed, are the subject of special attention by public policies and ultimately pose the issue of the effects of climate change with greater emphasis. This increases the occurrence of diseases, the vectors of which may be wild animals which are more similar to habitats of human beings. The combination of health crises and climate crises risks to induce significant losses and damage to household livelihoods agricultural The debate started at 10h-00mn and ended at 13h-30mn in the WhatsApp group of the CNCR which brings together more than 250 participants, 21 of whom intervened to ask questions or bring their contributions to the debate. The speakers are mainly made up of researchers, climate change specialists and stakeholders from the rural world interested in the topic./ La récente pandémie a provoqué des conséquences sanitaires et socioéconomiques sans précédent. Les mesures prises par les autorités sénégalaises pour limiter la propagation du virus ont eu des effets négatifs sur les activités des populations. En effet, les agriculteurs ont rencontré des difficultés pour écouler leurs productions à la suite de la fermeture des marchés et de la limitation des déplacements inter-régionaux. Or, ces mêmes agriculteurs, avant l’arrivée de la pandémie, faisaient déjà face à un ensemble de défis, dont ceux relatifs aux effets du changement climatique. Au Sénégal où il est recensé 755 000 ménages agricoles dont l’activité est fortement tributaire des conditions climatiques, les conséquences de cette pandémie risquent d’être ressenties plus durement par ces derniers. Dans ce cadre, les choix de systèmes agricoles avec une productivité sans cesse croissante conduisent à une dégradation des ressources environnementales, a un niveau de pollution élevés observés, font l’objet d’une attention particulière des politiques publiques et in fine posent la question des effets du changement climatique avec plus d’acuité. Cela accroit l’apparition de maladies, dont les vecteurs peuvent être des animaux sauvages qui se rapprochent davantage des habitats des êtres humains. La conjugaison de crises sanitaires et de crises climatiques risque d’induire des pertes et dommages non négligeables sur les moyens d’existence des ménages agricoles. Le débat a démarré à 10h-00mn et a pris fin à 13h-30mn dans le groupe WhatsApp du CNCR qui regroupe plus de 250 participants et dont 21 ont intervenu pour poser des questions ou apporter leurs contributions au débat. Les intervenants sont constitués majoritairement des chercheurs, de spécialistes du changement climatique et des acteurs du monde rural intéressés par la thématique.