Diversification des Cultures et Résultats en Matière de Nutrition dans les Ménages de Petits Exploitants : Données Probantes de Panel dans le Sud-Ouest et le Nord de l'Ouganda / Crop Diversification and Nutrition Outcomes in Smallholder Households: Panel

This study examined the effect of adopting crop diversification on nutrition outcomes of smallholder households in southwestern and northern Uganda. We constructed three models of correlates of household dietary diversity, minimum dietary diversity for women, and stunting of children aged 6–59 months. A 3-year panel multi-topic dataset collected in 2012, 2014 and 2016 by USAID’s Feed the Future Nutrition Innovation Laboratory in southwestern and northern Uganda was utilized. Crop diversification was found to be positively and strongly associated with household dietary diversity, with the probability of achieving the minimum dietary diversity for women, although the effect sizes were rather small. There was no clear association found between crop diversification and child stunting. Our findings point to an integrated approach that simultaneously addresses increasing crop diversification, access to improved farm production technology, access to nutritional knowledge, increasing formal education of mothers, increasing opportunities to do off-farm work, livestock diversification and food security to improve the nutritional outcomes of smallholder households. / Cette étude a examiné l'effet de l'adoption de la diversification des cultures sur les résultats nutritionnels des ménages de petits exploitants dans le sud-ouest et le nord de l'Ouganda. Nous avons construit trois modèles de corrélats de la diversité alimentaire des ménages, de la diversité alimentaire minimale des femmes et du retard de croissance des enfants âgés de 6 à 59 mois. Nous avons utilisé un ensemble de données multi-sujets recueillies sur trois ans en 2012, 2014 et 2016 par le Feed the Future Nutrition Innovation Laboratory de l'USAID dans le sud-ouest et le nord de l'Ouganda. La diversification des cultures s'est avérée être positivement et fortement associée à la diversité alimentaire des ménages, avec la probabilité d'atteindre la diversité alimentaire minimale pour les femmes, bien que les ampleurs d'effet aient été plutôt faibles. Aucune association claire n'a été trouvée entre la diversification des cultures et le retard de croissance des enfants. Nos conclusions soulignent l'importance d'une approche intégrée qui aborde simultanément l'augmentation de la diversification des cultures, l'accès à une technologie de production agricole améliorée, l'accès aux connaissances nutritionnelles, l'augmentation de l'éducation formelle des mères, l'augmentation des opportunités de travail non-agricole, la diversification de l'élevage et la sécurité alimentaire pour améliorer les résultats nutritionnels des ménages de petits exploitants.