Dialogue et Cooperation des Acteurs du Developpement, Parlementaires et Autres Parties Prenantes en vue de la Creation d'un Environnement Favorable Permettant aux OSC de S’Engager Fans L’Efficacite du Developpement / Dialogue and Cooperation among Develop

Stakeholders present at the forum agreed on the principle of the importance of associations in the balance of a company and the investment in strengthening its capacity and partnership for the creation of an enabling environment for CSO's allowing them to track effective development. Even if the laws in force and the proposed legal reforms are not likely to maximize a good work environment for CSOs, the established formal frameworks of dialogue between CSOs and Government will help to find consensus. The experiences of the sub-region show that Burundi is still behind not only in creating a favorable environment, but also in the establishment of frameworks for dialogue between all stakeholders at national level. The Civil Society organization in Burundi must not only be inspired by the experiences of the CSO's of the sub region, but also amplify their voices across national borders to recognize that some national issues are a product of a regional and international dialogue. The workshop is therefore a beginning and not an end of a dialogue between civil society actors and of development and policy makers. Its results will form the basis to future managers. / Tous les intervenants présents aux assises se sont accordés sur le principe de l’importance du mouvement associatif dans l’équilibre de la société et son investissement dans le renforcement de ses capacités et du partenariat en vue de la création d’un environnement favorable des OSC leur permettant de suivre le mouvement de l’efficacité de du développement. Même si les lois en vigueur et les réformes légales envisagées ne sont pas de nature à maximiser un bon environnement de travail des OSC, la mise en place timide des cadres formels de concertations entre OSC et gouvernement vont permettre, espérons, à trouver le consensus. Les OSC Burundaises doivent non seulement s’inspirer des expériences tirées des OSC de la sous région mais aussi amplifier leur voix au-delà des frontières nationales et de reconnaître que certaines questions nationales sont un produit d'un dialogue régional et international. Pour y arriver, des actions de grandes envergures entre OSC elles mêmes restent nécessaires pour pouvoir participer efficacement dans les cadres de dialogues existants (sensibilisations, mise en place d’une plateforme,..) comme cela ressort des recommandations de l’atelier. L’atelier est donc un début et non une fin d’un dialogue entre acteurs de la Société civile, de développements et décideurs. Ses résultants serviront de base aux autres cadres qui se poursuivront et sans tarder.