Développement Financier, Croissance économique et Inégalités de Revenus entre les Pays de l’UEMOA / Financial Development, Economic Growth and Inequalities of Income between WAEMU Countries

The aim of this paper is to analyse the impact of financial development first on GDP per capita growth and second on inequalities between UEMOA countries during the period 1960- 2002. Time series data are from the 2004 World Development Indicators CD-Rom. We show that the effect of financial development on GDP per capita is statistically significant only in three countries such as Benin, Mali and Togo. Contrarily to Mali, this effect is negative in Benin and Togo. Granger’s causality test leads to the absence of any significant causality between finance and GDP per capita of Niger only. Income inequalities grow over the period 1960-1978, and then decrease until 2002. Income inequalities between UEMOA countries increase in the short term with financial development which contributes to the convergence of the GDP per capita of these countries in the long-run. / L’objectif de ce papier est d’analyser l’influence du développement du secteur financier sur la croissance du produit intérieur brut, d’une part, et les inégalités de revenus entre pays de l’UEMOA, d’autre part, sur la période 1960-2002. A partir des données de la Banque mondiale extraites de "World Development Indicators CD-Rom (2004) ", nous montrons que l’effet de la finance n’est significatif que dans trois pays : le Bénin, le Mali et le Togo. Contrairement au Mali où il est positif, cet effet est négatif au Bénin et au Togo. C’est au Niger seulement que les tests concluent à l’absence de causalité significative entre la finance et le produit intérieur brut. Les inégalités de revenus entre les pays de l’UEMOA sont croissantes dans la période 1960-1978, puis décroissantes jusqu’en 2002. Le développement financier augmente, à court terme, les écarts de revenus entre les pays de l’Union, et assure, à long terme, la convergence des PIB par tête de ces pays.