Covid-19: Soumis à un Choc Violent et Durable, les Pays Pétroliers Africains Improvisent le Sauvetage de leur Économie / COVID-19: Faced with a Violent and Long-lasting Shock, African Oil Countries are Improvising the Rescue of their Economies

While the Brent oil prices in London have been fluctuating between 20 and 35 dollars per barrel for several weeks, and while American oil prices in New York even reached negative values on 20 April, most African oil-producing countries have, at the end of 2019, passed their 2020 budgets on the basis of rather optimistic forecasts, sometimes betting on an increase in expenditure financed by borrowing (Nigeria). Some of these countries were expecting Brent prices to be rather high in 2020, following the curve observed in 2019 where the annual average was around $64 per barrel3 / Alors que les prix du baril de Brent, à Londres, varient entre 20 et 35 dollars depuis plusieurs semaines, et que le pétrole américain côté à New York, a même atteint des valeurs négatives le 20 avril, la plupart des Etats pétroliers africains ont fait voter, fin 2019, leur budget 2020 en se basant sur des prévisions, plutôt optimistes, et en pariant parfois sur une croissance des dépenses, financée par de l'emprunt (Nigeria). Certains de ces Etats s'attendaient à des cours du Brent, plutôt élevés en 2020, suivant, ainsi, la courbe observée en 2019 où la moyenne annuelle a tutoyé les 64 dollars par baril.