COVID-19 et Risques liés à l’Octroi des Licences dans le Secteur de la Pêche / COVID-19 and Risks of Fisheries Sector Licensing

Continuing the dynamic, a debate was held on 30 May with the theme : "COVID-19 and Risks related to the Granting of Licenses in the Fishing Sector". The fisheries sector is strategic in Senegal. The socio-economic life of the country is partly punctuated by fishing, which employs about 600,000 Senegalese, including women and young people. Like other sectors, fishing is also strongly impacted by the measures taken by the authorities to limit the spread of the virus. With the closure or reduction of the opening time of the fishing docks, the players are seeing a decrease in landings resulting in a significant reduction in fishermen's incomes. Export plants that took 80% of the catch no longer buy because of airport closures. Transforming women face difficulties in accessing raw materials and selling their productions with restrictions on intercity transport, market closures and especially loumas./ C’est dans la continuité de cette dynamique qu’un débat est tenu ce 30 Mai sur le thème : " COVID-19 et Risques liés à l’Octroi des licences dans le secteur de la pêche". Le secteur de la pêche est stratégique au Sénégal. La vie socio-économique du pays est rythmée en partie par la pêche, qui emploie environ 600 000 Sénégalais dont les femmes et les jeunes. A l’instar des autres secteurs, la pêche est aussi fortement impactée par les mesures prises par les autorités pour limiter la propagation du virus. Avec la fermeture ou la réduction du temps d’ouverture des quais de pêche, les acteurs constatent une baisse des débarquements entrainant une réduction significative des revenus des pêcheurs. Les usines d’exportation qui prenaient 80% des captures n’achètent plus à cause de la fermeture des aéroports. Les femmes transformatrices rencontrent des difficultés pour l’accès à la matière première et pour écouler leurs productions avec les restrictions dans le transport interurbain, la fermeture des marchés et surtout des loumas.