COVID-19 et les Agendas de Developpement au Cameroon, en Afrique et Dans le Monde: Sortie de Piste? / COVID-19 and the Development Agendas in Cameroon, Africa and the World: Getting of the Track?

The development agenda is built on 03 pillars: sustainable economic growth, social inclusion and the preservation of the environment so as not to compromise the future generations. The watchword being to leave no one behind. Agenda 2030 is facing a shock that will have a major impact on it, the scale and violence are unprecedented. A global health crisis which has created an economic crisis with it. Because of the interconnected economies through the use of the Internet, the globalisation, the economic crisis is likely to be more terrible than that of 1929, in comparison with the financial crisis of 2008, which has been contained and controlled in its scope and diffuse effects. More than natural disasters and all wars, the Covid-19 surprises and worries by its sudden, unpredictable, and wide-ranging nature. Wars and tsunamis are located at a time and place. The Covid-19, not! All countries are concerned and affected at the same time, which makes assistance and solidarity between states a priority. By its manifestations and effects, Covid-19 challenges the development agendas on national, regional and global levels. / Ledit agenda de développement est bâti sur 03 piliers : la croissance économique durable, l’inclusion sociale et la préservation de l’environnement pour ne pas compromettre les générations futures. Le mot d’ordre étant de ne laisser personne en marge (no one behind). Rendu à la dernière année du premier tiers du parcours, l’Agenda 2030 fait face à un choc don’t l’ampleur et la violence sont inédites et ne rentrent dans aucun scénario prévisible, même pas les plus pessimistes. Une crise sanitaire mondiale qui emporte avec elle une crise économique et sociétale (sociale ?) que le monde n’a pas expérimentée depuis un siècle.Du fait de l’interconnexion des économies par la mondialisation, la crise économique risque d’être plus terrible que celle de 1929, en comparaison avec la crise financière de 2008 qui a été circonscrite et maîtrisée dans son périmètre et ses effets diffus. Plus que les catastrophes naturelles et toutes les guerres, le Covid-19 surprend et inquiète par son caractère soudain, non prévisible et à large spectre planétaire. Les guerres et les tsunamis sont localisés en un temps et un lieu (une region du monde) à la fois. Le Covid-19, non ! Tous les pays sont concernés et touchés en même temps, ce qui rend l’assistance et la solidarité difficiles entre les États. Chacun devant d’abord balayer devant sa porte, et ce conformément au principe empirique de sauvetage en cas de danger (en avion par exemple) qui recommande de se mettre soi-même en sécurité avant de penser s’occuper des autres. Par ses manifestations et ses effets, le Covid-19 met à mal les agendas de développement au niveau national, régional et mondial.