Coronavirus et Climat: Tirer les leçons du cas Français/ Coronavirus and Climate: Learning from France

Policymakers across the world face a dilemma: to lockdown the economy, and see output and employment collapse, or to open and face a surge of COVID-19 infections and deaths that could overwhelm the medical system? The choice is especially stark in poor countries, where many depend on what they earn on a day-to-day basis, and where the medical system is entirely unequipped to deal with the virus. In this brief we assess the likely path and geographic spread of the epidemic. We do so by examining the effect of temperature and humidity on COVID-19 hospitalizations in 96 departments in Metropolitan France. The choice of France is based on the availability, quality, and uniformity of the required data. Our analysis suggests that high temperature and high relative humidity tend to impede the spread of the virus, while population density tends to facilitate its transmission. This does not mean that warmer weather is enough to contain the disease. However, we believe it is likely that warmer weather will slow the disease in the Northern hemisphere in the coming months, and that some countries in the tropical and near-tropical zones will be able to contain the disease by adopting social distancing and contact tracking, without being forced into prolonged lockdowns. / Les décideurs politiques du monde entier sont confrontés à un dilemme : confiner l’économie et voir la production et l’emploi s’effondrer, ou ouvrir et faire face à une recrudescence des infections et des décès dus au COVID 19 qui submergent le système médical ? Le choix est particulièrement difficile dans les pays pauvres, où beaucoup dépendent de ce qu’ils gagnent au jour le jour et où le système médical n’est pas du tout équipé pour faire face au virus. Dans ce brief, nous souhaitons apporter un éclairage sur l’évolution probable et la propagation géographique de l’épidémie. Nous le faisons en examinant l’effet de la température et de l’humidité sur les hospitalisations dues au Covid-19 dans 96 départements de France métropolitaine. Le choix de la France est basé sur la disponibilité, la qualité et l’uniformité des données requises. Notre analyse suggère qu’une température et une humidité relative élevées ont tendance à entraver la propagation du virus, et qu’une forte densité de population tend à faciliter sa transmission. Cela ne signifie pas que des températures plus élevées suffisent à contenir la maladie. Toutefois, nous pensons qu’il est probable que des températures plus chaudes ralentiront la progression de la maladie dans l’hémisphère nord dans les prochains mois et que certains pays des zones tropicales et quasi-tropicales pourront contenir la maladie en adoptant la distanciation sociale et le traçage des contacts sans être contraints à un confinement prolongé.