Commerce Illicite des Produits du Tabac Dans les Pays de la Cedeao / Illicit Trade in Tobacco Products in ECOWAS Countries

The illicit tobacco trade offers products that escape taxation, health warnings and prohibition of sales to minors. Thus, promoting the smoking of children and poor people. This trade also generates revenues that finance organized crime with consequences on the general level of corruption and security in the countries. Despite the knowledge of these health, economic and security consequences, there is little work that measures the level of illicit trade and the gains of its eradication in the countries of the West African Community (ECOWAS). This gap is mainly due to the lack of data. In order to reduce this gap, CRES undertook research entitled «Illegal Trade of Tobacco Products in ECOWAS Countries» which has two objectives. Firstly, to estimate the illicit trade as % of total market in each of the fifteen (15) ECOWAS countries. Secondly, to quantify by simulations the effects of eradicating this illicit trade on the average price, the quantities consumed and tax revenues in these countries. / Le commerce illicite du tabac propose des produits qui échappent à la fiscalité, aux avertissements sanitaires et à l’interdiction de la vente aux mineurs. Ils favorisent ainsi la consommation de tabac des enfants et des personnes pauvres. Ce commerce génère aussi des revenus qui financent la criminalité organisée avec des conséquences possibles sur le niveau général de corruption et de sécurité dans les pays. Malgré la connaissance de ces conséquences sanitaires, économiques et sécuritaires, il existe peu de travaux qui mesurent le niveau du commerce illicite et les gains de son éradication dans les pays de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette lacune est due essentiellement aux manques de données. Dans le but de réduire ce gap, le CRES a entrepris une recherche intitulée « Commerce illicite des produits du tabac dans la zone CEDEAO» qui poursuit deux objectifs. Le premier est d’estimer la taille du commerce illicite dans chacun des 15 pays de la CEDEAO. Le second est de quantifier, par des simulations, les effets d’une éradication de ce commerce illicite sur le prix moyen, les quantités consommées et les recettes fiscales dans ces pays.