CEDEAO, la voie difficile vers l’Eco, la monnaie unique / ECOWAS, the Difficult Path towards Eco, the Single Currency

Since 2000, according to an approach and timetable that has been repeatedly changed, the 15 members of the Economic Community of West African States (ECOWAS) have expressed their willingness to accelerate the monetary integration process in the region. The recent debate on the Free Zone and its reform, now decided with France, but also the enthusiasm shown around the creation of the Free Trade Area (FTAAf) formally created on 30 May 2019, creating a favourable climate for the relaunch of the ECOWAS monetary zone. The Heads of State concerned, meeting on 29 June 2019 in Abuja, Nigeria, agreed on the technical terms of the new single currency: on its name (Eco), on the exchange rate regime (flexible with inflation targeting), on the principle of a central bank that would be federal in nature and not a single central bank, on the compliance with convergence criteria to be achieved and on the progressive timetable, from 2020. What is the scope of such a project? What are the challenges? What is the realism of sound Calendar?/ Depuis 2000, selon une approche et un calendrier qui ont été maintes fois modifiés, les 15 membres de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont exprimé leur volonté d’accélérer le processus d’intégration monétaire dans la région. Le récent débat autour de la Zone franc et sa réforme, désormais décidée avec la France, mais également l’enthousiasme manifesté autour de la création de la Zone de libre-échange continentale (ZLEAf) formellement créée le 30 mai 2019, créent un climat propice à la relance du projet de création d’une zone monétaire CEDEAO. Les Chefs d’État concernés, réunis le 29 juin 2019 à Abuja, au Nigeria, se sont mis d’accord sur des modalités techniques de la nouvelle monnaie unique : sur son nom (l’Eco), sur le régime de change (flexible avec ciblage d’inflation), sur le principe d’une banque centrale qui serait à caractère fédéral et non une banque centrale unique, sur le respect de critères de convergence à atteindre et sur le calendrier progressif, à partir de 2020. Quelle est la portée d’un tel projet ? Quelles sont les difficultés à surmonter ? Quel est le réalisme de son calendrier?