Évaluation Économique Ex-Post des Barrages de Niandouba et Confluent au Senegal / Retrospective Economic Evaluation of the Niandouba and Confluent Dams in Senegal

The people of the Sahel progress in terms of agro-climatic and economic vulnerability while the investment in water control is limited. The irrigation potential to mitigate this vulnerability is behind the renewed interest of States and development partners for increased investment in this area. In order to draw lessons from past experiences and optimize the profitability of large hydraulic structures, it is useful to carry out retrospective evaluations in accordance with the ECOWAS guidelines. From this perspective, this study aims to carry out the retrospective evaluation of the wealth produced by the Niandouba and Confluent dams, to compare the assumptions on which the decision for the construction of the dam was based and the management of irrigation schemes/perimeters. The methodology is based primarily on an assessment "before / after". It allows to enjoy the wealth produced by the construction of dams and associated investments, through an assessment of the added value produced by agriculture, livestock and fisheries since the creation of dams and assumptions realistic about future production prospects. The past production data are compared with the assumptions that justified the construction of the dams and the successive investments in their development. / Les populations du Sahel évoluent dans des conditions de vulnérabilité agro-climatique et économique difficiles alors que les investissements consacrés à la maîtrise de l’eau sont limités. Le potentiel qu’offre l’irrigation pour atténuer cette vulnérabilité est à l’origine du regain d’intérêt des États et des partenaires au développement pour des investissements accrus dans ce domaine. Afin de tirer les leçons sur les expériences passées et d’optimiser la rentabilité des grands ouvrages hydrauliques, il est utile de conduire des évaluations ex-post, en application des directives de la CEDEAO. Dans cette perspective, cette étude vise à réaliser l'évaluation ex-post de la richesse produite par les barrages de Niandouba et Confluent, de la comparer aux hypothèses sur lesquelles s’est fondée la décision de construction des barrages et d’aménagement des périmètres irrigués et de faire un bilan financier pour l'État. La méthodologie est essentiellement fondée sur une évaluation “ avant/après”. Elle permet d’apprécier la richesse produite grâce à la construction des barrages et des investissements associés, au moyen d’une évaluation de la valeur ajoutée produite par l’agriculture, l’élevage et la pêche depuis la création des barrages et d’hypothèses réalistes sur les perspectives de production future. Les données de production passée sont comparées aux hypothèses qui ont justifié la construction des barrages et les investissements successifs dans leur mise en valeur.